Print This

Expression Orale

Distingué      |      Supérieur      |      Avancé      |      Intermédiaire      |      Novice

Préface

Les Lignes Directrices des Compétences ACTFL 2012 – Expression Orale, décrivent cinq niveaux principaux de compétences : Distingué, Supérieur, Avancé, Intermédiaire et Novice. Les descripteurs de chaque niveau principal représentent une gamme spécifique de compétences. Globalement, ces niveaux forment une hiérarchie dans laquelle chaque niveau inclue tous les niveaux inférieurs. Les niveaux principaux, Avancé, Intermédiaire et Novice sont divisés en sous-niveaux : Élevé, Moyen et Bas.

Les Lignes Directrices décrivent les tâches que les locuteurs  parviennent à accomplir à chaque niveau, ainsi que le contenu, le contexte, la précision, et les types de discours associés aux tâches de chaque niveau. Elles mettent également en évidence les limites rencontrées par les locuteurs lorsqu’ils tentent d’accomplir les tâches fonctionnelles au niveau principal suivant.

Ces Lignes Directrices peuvent être utilisées pour évaluer l’expression Interpersonnelle (échange interactionnel, ou bidirectionnel) ou le discours introductif (à sens unique, non-interactionnel).

Les descriptions écrites des compétences langagières sont accompagnées en ligne, d’échantillons linguistiques représentatifs des caractéristiques de chaque niveau principal.

Les Lignes Directrices des Compétences ACTFL 2012- Expression Orale peuvent être utilisées à but non lucratif et à des fins éducatives uniquement, à condition qu’elles soient reproduites en intégralité, sans aucune modification et avec la reconnaissance d’ACTFL.


Distingué

Les locuteurs au niveau Distingué sont capables d’utiliser la langue habilement, avec précision et efficacité. Ces locuteurs sont hautement éduqués et leur discours est bien articulé. Ils peuvent réfléchir sur un large éventail d’enjeux mondiaux et de concepts très abstraits d’une manière culturellement appropriée. Les individus qui utilisent la langue au niveau Distingué peuvent emprunter un discours persuasif et hypothétique à des fins de représentation, leur permettant de défendre un point de vue qui n’est pas nécessairement le leur. Ils peuvent adapter leur langage à une variété de publics en ajustant leur niveau de langue pour s’exprimer de manière culturellement authentique.

Au niveau Distingué, les locuteurs produisent de longs discours, très sophistiqués et très cohérents. En même temps, ils sont capables de parler succinctement, en utilisant souvent des références culturelles et historiques qui leur permettent d’abréger leur discours tout en signifiant davantage. À ce niveau, le discours oral ressemble généralement au discours écrit.

Un accent étranger, un manque d’économie d’expression typique du locuteur natif ou encore, un contrôle limité de références culturelles profondément ancrées, et / ou une erreur de langue occasionnelle et isolée peuvent encore exister à ce niveau.

 

View samples


Supérieur

Au niveau Supérieur, les individus peuvent communiquer avec suffisamment de précision et d’aisance pour participer pleinement et efficacement à des conversations sur des sujets variés dans des contextes formels et informels, et des perspectives à la fois concrètes et abstraites. Ils discutent de leurs intérêts et des domaines de leurs compétences, expliquent des sujets complexes en détail et fournissent de longues et cohérentes narrations avec aisance, fluidité et précision. Ils présentent leurs opinions sur un certain nombre de sujets qui les intéressent, tels que sociaux et politiques, et exposent des arguments structurés afin de soutenir ces opinions. Ils sont en mesure de construire et de développer des hypothèses pour explorer d’autres possibilités.

Dans des situations appropriées, ces locuteurs produisent un discours étendu sans hésitation anormalement longue, pour faire valoir leur point de vue, même lorsqu’ils sont engagés dans des élaborations abstraites. Un tel discours, bien que cohérent, est susceptible d’être influencé par des configurations linguistiques autres que celles de la langue cible. Au niveau Supérieur, les locuteurs emploient une gamme de stratégies interactives et discursives, comme le  tour de rôle et la séparation des idées principales des renseignements complémentaires, grâce à l’utilisation de tournures syntaxiques, lexicales et phonétiques.

Les locuteurs au niveau Supérieur ne montrent aucun schéma d’erreur dans l’utilisation des structures de base, mais ils sont susceptibles de commettre des erreurs sporadiques, en particulier dans les structures à basse fréquence et dans les structures complexes à haute fréquence. De telles erreurs, si elles se produisent, ne gênent pas l’interlocuteur natif ou n’interfèrent pas dans la communication.

 

View samples


Avancé

Au niveau Avancé, les locuteurs s’engagent dans la conversation d’une manière clairement participative afin de communiquer des informations sur des points autobiographiques, ainsi que des sujets d’intérêt sur le plan communautaire, national ou international. Les sujets sont traités concrètement au moyen de narrations et de descriptions aux temps principaux du présent passé et futur. Ces individus sont également dotés des compétences langagières nécessaires à la gestion d’une situation sociale entraînant une complication imprévue. Le langage des locuteurs au niveau Avancé est abondant, sous forme de paragraphe oral, indicatif de la mesure du discours de ce niveau. Les individus au niveau Avancé contrôlent suffisamment les structures de base et le vocabulaire générique pour être compris par des locuteurs natifs de la langue, y compris ceux qui ne sont pas habitués au discours des personnes dont la langue maternelle est différente.

 

View samples


Avancé Élevé

Les locuteurs situés dans le sous-niveau Avancé Élevé effectuent toutes les tâches du niveau Avancé avec aisance linguistique, compétences langagières et assurance. Ils peuvent de manière soutenue, expliquer en détail et raconter intégralement et avec précision, aux temps principaux du présent, passé et futur. Par ailleurs, les locuteurs au sous-niveau Avancé Élevé accomplissent les tâches liées au niveau Supérieur, mais ils ne parviennent pas à soutenir la performance à ce niveau sur une variété de sujets. Ils peuvent produire une argumentation structurée pour soutenir leurs opinions, ainsi qu’émettre des hypothèses, mais des schémas d’erreur apparaissent. Ils sont en mesure de discuter de certains sujets de façon abstraite, en particulier ceux qui portent sur leurs intérêts particuliers et les domaines de compétence qui leurs sont propres, mais en général, ils sont plus à l’aise dans la discussion concrète de sujets divers.

Ces locuteurs peuvent démontrer une solide capacité de compensation de la maîtrise imparfaite de certaines formes ou des limitations de leur vocabulaire par l’usage assuré de stratégies communicatives, comme la paraphrase, la circonlocution et l’illustration. Ils manient vocabulaire et intonation avec précision pour exprimer le sens de leur discours et font souvent preuve d’une grande facilité et aisance d’expression. Toutefois, lorsqu’ils sont amenés à effectuer les tâches complexes associées au niveau Supérieur sur une variété de sujets, leurs compétences langagières se dégradent parfois ou se révèlent inadéquates, ou encore, ils sont susceptibles d’éviter la tâche complètement, en recourant par exemple à la simplification, par l’utilisation d’une description ou d’une narration au lieu d’un argument ou d’une hypothèse.

Avancé Moyen

Les locuteurs situés dans le sous-niveau Avancé Moyen sont en mesure de gérer avec aisance et assurance un grand nombre de tâches communicatives. Ils participent activement à la plupart des échanges informels et certains échanges formels concernant une variété de sujets concrets liés au travail, à l’école, la maison et les loisirs, ainsi que des sujets d’actualité, d’intérêt public ou personnel ou de pertinence individuelle.

Les locuteurs situés au sous-niveau Avancé Moyen démontrent une faculté de raconter et de décrire aux temps principaux du présent, passé et futur, en délivrant un compte-rendu complet, avec un bon contrôle de l’aspect. Leurs narrations et descriptions tendent à se combiner et se mélanger, pour raconter des faits pertinents et aussi des renseignements d’appui grâce à un discours cohésif sous forme de paragraphe.

Les locuteurs situés dans le sous-niveau Avancé Moyen, peuvent gérer avec succès et assez facilement, les difficultés linguistiques induites par des complications ou des événements imprévus qui se produisent dans le contexte d’une situation de routine ou d’une tâche de communication qui leur est par ailleurs familière. Les stratégies communicatives telles que les circonlocutions ou les reformulations sont souvent utilisées à cette fin. Quand il s’agit de tâches du niveau Avancé, le discours des locuteurs situés dans le sous-niveau Avancé Moyen est marqué par un débit substantiel. Leur vocabulaire est considérable, bien que principalement de nature générique, excepté dans le cas d’un domaine de spécialisation ou d’intérêt particulier. Leur discours reste susceptible de refléter la structure du paragraphe oral de leur langue maternelle plutôt que celle de la langue cible.

Les locuteurs situés dans le sous-niveau Avancé Moyen participent à des conversations sur une variété de sujets familiers, traités concrètement, avec beaucoup de clarté et de précision, et ils transmettent leur message, sans déformation ou confusion. Ils sont facilement compris par des locuteurs natifs qui n’ont pas l’habitude du discours des personnes dont la langue maternelle est différente.

Lorsqu’ils sont amenés à accomplir les performances fonctionnelles ou traiter des sujets au niveau Supérieur, la qualité et / ou la quantité de leur discours est généralement amoindrie.

Avancé Bas

Les locuteurs situés dans le sous-niveau Avancé Bas sont dotés des compétences nécessaires à la gestion d’une variété de tâches communicatives. Ils sont capables de participer à la plupart des conversations informelles et certaines conversations formelles sur des sujets liés à l’école, la maison et les activités de loisirs. Ils peuvent aussi s’exprimer sur certains sujets liés à l’emploi, l’actualité et les questions d’intérêt public et communautaire.

Les locuteurs situés dans le sous-niveau Avancé Bas démontrent l’aptitude à raconter et décrire aux temps principaux du présent, passé et futur, en produisant un discours sous forme de paragraphe avec une certaine maîtrise de l’aspect. Les phrases sont combinées et reliées dans un discours cohérent même si les narrations et descriptions tendent à être séparées plutôt que mélangées, sous forme de paragraphe. Ils peuvent gérer de manière adéquate les défis linguistiques essentiels présentés par des complications ou une tournure inattendue des événements.

Les réponses produites par les locuteurs situés dans le sous-niveau Avancé Bas ne sont généralement pas plus longues qu’un seul paragraphe. La langue dominante du locuteur peut se manifester par l’utilisation de faux amis, de traductions littérales ou de structures de paragraphe oral de cette langue. Parfois, leur discours peut être minime pour le niveau, marqué par un débit irrégulier et de perceptibles autocorrections. De manière plus générale, les performances des utilisateurs du sous-niveau Avancé Bas tendent à être inégales.

Le discours relevant du sous-niveau Avancé Bas est généralement caractérisé par une certaine lacune grammaticale (par exemple, le contrôle incohérent des terminaisons verbales), mais la performance globale des tâches du niveau Avancé est soutenue, bien que minimalement. Le lexique des locuteurs situés dans le sous-niveau Avancé Bas manque souvent de spécificité. Toutefois, ces individus sont capables d’utiliser des stratégies linguistiques telles que les reformulations et les circonlocutions.

Les locuteurs situés dans le sous-niveau Avancé Bas participent aux conversations avec suffisamment de justesse, de clarté et de précision pour exprimer le message qu’ils souhaitent transmettre, sans déformation ou confusion. Leur discours peut être compris par des locuteurs natifs qui n’ont pas l’habitude de discuter avec des personnes dont la langue maternelle est différente, même si une répétition ou une reformulation peuvent s’avérer nécessaires. Lorsqu’ils sont amenés à accomplir les tâches des fonctions ou traiter des sujets associés au niveau Supérieur, la qualité linguistique et la quantité de leur discours se détériorent de manière significative.

Intermédiaire

Les locuteurs situés au niveau Intermédiaire se distinguent principalement par leur capacité à créer avec la langue quand ils parlent de sujets familiers liés à leur vie quotidienne. Ils sont en mesure de manier du matériel appris dans le but d’exprimer un message au sens personnel. Les individus au niveau Intermédiaire peuvent poser de simples questions et peuvent gérer une situation de survie simple. Ils produisent un langage sous forme de phrases, allant de phrases simples à des suites de phrases, généralement au temps présent. Les locuteurs situés au niveau Intermédiaire peuvent être compris par des locuteurs natifs qui ont l’habitude de s’entretenir avec des apprenants pour qui la langue n’est pas maternelle.

 

View samples

Intermédiaire Élevé

Les locuteurs situés dans le sous-niveau Intermédiaire Élevé sont capables de converser avec aisance et assurance lorsqu’ils traitent des tâches quotidiennes et des situations sociales au niveau Intermédiaire. Ils sont capables d’accomplir avec succès des tâches sans complication et des situations sociales nécessitant un échange d’informations de base liées à leur travail, école, loisirs, intérêts particuliers et domaines de compétence.

Les locuteurs situés dans le sous-niveau Intermédiaire Élevé peuvent accomplir un nombre important de tâches associées au niveau Avancé, mais ils sont incapables de soutenir la performance de l’ensemble de ces tâches de façon continue. Ils peuvent raconter et décrire aux temps principaux du présent, passé et futur, et produire un discours cohésif sous forme de paragraphe, mais pas tout le temps. Typiquement, lorsqu’ils tentent d’accomplir les tâches du niveau Avancé, leur discours révèle un ou plusieurs schémas de chute linguistique, comme l’incapacité de pleinement produire la narration ou la description au temps verbal requis, l’incapacité de maintenir un énoncé sous forme de paragraphe, ou la réduction de l’éventail et de la pertinence de leur vocabulaire.

Les individus au niveau Intermédiaire Élevé peuvent être compris par des locuteurs natifs inaccoutumés des interactions avec les utilisateurs non natifs de la langue, même si l’interférence d’une autre langue peut apparaître évidente, (par exemple, changement de code, utilisation de faux amis, de traductions littérales), et qu’un schéma de lacunes communicatives peut se produire.

Intermédiaire Moyen

Les locuteurs situés dans le sous-niveau Intermédiaire Moyen sont capables d’accomplir avec succès une variété de tâches communicatives simples dans des situations sociales directes. La conversation est généralement limitée aux échanges prévisibles et concrets nécessaires à la survie dans la culture cible. Il s’agit notamment de renseignements personnels liés à soi, la famille, la maison, les activités quotidiennes, les intérêts et les préférences personnelles, ainsi que des besoins physiques et sociaux, tels que la nourriture, les achats, les voyages et l’hébergement.

Les locuteurs situés dans le sous-niveau Intermédiaire Moyen ont tendance à fonctionner de manière réactive, par exemple, en répondant à des questions directes ou des demandes de renseignements. Toutefois, ils sont capables de poser un nombre de questions lorsque nécessaire, afin d’obtenir des renseignements simples pour satisfaire les besoins de base, tels que l’orientation, les prix et les services. Lorsqu’ils sont amenés à accomplir les tâches ou traiter des sujets au niveau Avancé, ils fournissent quelques informations mais ont du mal à relier les idées, manipuler le temps et l’aspect, et utiliser des stratégies communicatives, telles que des circonlocutions.

Les locuteurs situés dans le sous-niveau Intermédiaire Moyen sont en mesure d’exprimer un énoncé au sens personnel en créant avec la langue, par exemple en combinant et en reliant des éléments connus et issus de conversations, pour produire des réponses généralement constituées de phrases et de suites de phrases. Leur discours peut contenir des pauses, des reformulations et des autocorrections alors qu’ils recherchent du vocabulaire adéquat et des formes linguistiques appropriées pour s’exprimer. En dépit des limitations de leur vocabulaire et / ou prononciation, et / ou grammaire, et / ou syntaxe, les locuteurs situés dans le sous-niveau Intermédiaire Moyen sont généralement compris par des interlocuteurs compréhensifs habitués à traiter avec des non-natifs de la langue.

De façon générale, ces locuteurs sont à l’aise lorsqu’ils accomplissent les tâches du niveau Intermédiaire et ils s’exécutent avec une quantité et une qualité significative de langage de niveau Intermédiaire.

Intermédiaire Bas

Les locuteurs situés dans le sous-niveau Intermédiaire Bas sont capables d’accomplir avec succès un nombre limité de simples tâches de communication en créant avec la langue dans des situations sociales directes. La conversation se limite à certains échanges concrets et des sujets prévisibles, nécessaires à la survie dans la culture de la langue cible. Ces sujets concernent les renseignements personnels de base : par exemple, soi et sa famille, les activités quotidiennes et les préférences personnelles, et certains besoins immédiats, tels que commander de la nourriture et effectuer des achats simples. Au sous-niveau Intermédiaire Bas, les locuteurs sont essentiellement réactifs et s’efforcent à répondre à des questions directes ou des demandes de renseignements. Ils sont également en mesure de poser quelques questions adéquates et parviennent à maintenir les fonctions au niveau Intermédiaire, bien que minimalement.

Les locuteurs situés dans le sous-niveau Intermédiaire Bas peuvent produire un énoncé personnel court, constitué de phrases simples, en combinant et en intégrant ce qu’ils savent et ce qu’ils entendent de leurs interlocuteurs. Leurs réponses sont souvent chargées d’hésitations et d’inexactitudes alors qu’ils cherchent des formes linguistiques appropriées et du vocabulaire adéquat tout en essayant de donner une forme à leur message. Leur discours se caractérise par de fréquentes pauses, des reformulations inefficaces et des autocorrections. Leur langue maternelle influence fortement leur prononciation, vocabulaire et syntaxe. En dépit de fréquents malentendus qui peuvent nécessiter la répétition ou la reformulation, les locuteurs situés dans le sous-niveau Intermédiaire Bas peuvent généralement être compris par des interlocuteurs compréhensifs, en particulier par ceux qui sont habitués à traiter avec les utilisateurs non natifs de la langue.


Novice

Les locuteurs au niveau Novice sont capables de communiquer des messages courts sur des sujets hautement prévisibles de la vie quotidienne qui les touchent directement. Ils le font principalement en utilisant des mots isolés et des expressions déjà rencontrées, mémorisées et dont ils se souviennent. Les locuteurs au niveau Novice peuvent être difficiles à comprendre, même par les interlocuteurs les plus compréhensifs, qui sont habitués aux interactions avec des locuteurs non natifs de la langue.

 

View samples

Novice Élevé

Les locuteurs situés dans le sous-niveau Novice Élevé sont capables de gérer une variété de tâches liées au niveau Intermédiaire, mais sont incapables de soutenir la performance à ce niveau. Ils peuvent accomplir avec succès un certain nombre de tâches communicatives élémentaires dans des situations sociales simples. La conversation se limite à quelques-uns des sujets prévisibles nécessaires à la survie dans la culture de la langue cible, comme les renseignements personnels de base, les objets de base, et un nombre limité d’activités, les préférences et les besoins immédiats. Les locuteurs situés dans le sous-niveau Novice Élevé répondent à des questions simples et directes ou des demandes de renseignements. Ils sont également en mesure de poser quelques questions stéréotypées.

Les locuteurs situés dans le sous-niveau Novice Élevé sont capables d’exprimer un énoncé personnel en s’appuyant fortement sur des phrases apprises ou réutilisées et sur ce qu’ils entendent de leur interlocuteur. Leur langage est principalement constitué de phrases courtes, au temps présent, parfois incomplètes et qui peuvent être inexactes et prononcées avec hésitation. D’autre part, étant donné que leur langage est souvent constitué d’amplifications de matériel appris et de phrases toutes faites, ils peuvent parfois donner l’impression d’être étonnamment précis et de parler couramment. Leur langue maternelle peut fortement influencer leur prononciation, vocabulaire et syntaxe. Des malentendus peuvent survenir fréquemment, mais grâce à la répétition ou la reformulation, les locuteurs du sous-niveau Novice Élevé peuvent généralement être compris par des interlocuteurs compréhensifs, habitués à des utilisateurs non-natifs de la langue. Lorsqu’ils sont amenés à traiter de sujets variés et accomplir les performances fonctionnelles du niveau Intermédiaire, les locuteurs situés dans le sous-niveau Novice Élevé peuvent parfois répondre par des phrases intelligibles, mais ne sont pas en mesure de soutenir un discours sous forme de phrase.

Novice Moyen

Les locuteurs situés dans le sous-niveau Novice Moyen, communiquent minimalement en utilisant un certain nombre de mots isolés et d’expressions mémorisées, et sont limités par le contexte particulier dans lequel la langue a été apprise. En réponse à des questions directes, ils sont susceptibles d’énoncer uniquement deux ou trois mots à la fois ou de donner occasionnellement une réponse toute faite. Ils s’arrêtent souvent pour rechercher du vocabulaire simple ou tenter de recycler leurs mots ou ceux de leur interlocuteur. Les locuteurs situés dans le sous-niveau Novice Moyen peuvent seulement être compris avec difficulté, même par des interlocuteurs compréhensifs habitués à traiter avec des utilisateurs non-natifs de la langue. Lorsqu’ils sont amenés à traiter des sujets et accomplir les tâches du niveau Intermédiaire, ils ont souvent recours à la répétition, à des mots de leur langue maternelle, ou au silence.

Novice Bas

Les locuteurs situés dans le sous-niveau Novice Bas n’ont pas de véritable capacité fonctionnelle et peuvent être, en raison de leur prononciation, incompréhensibles. Si on leur donne suffisamment de temps et des repères familiers, ils peuvent être en mesure d’échanger des salutations, donner leur identité, et nommer un certain nombre d’objets familiers de leur environnement immédiat. Ils sont incapables de traiter des sujets du niveau Intermédiaire ou d’en accomplir les tâches fonctionnelles et ne peuvent donc pas participer à un véritable échange conversationnel.